Résumé

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Résumé

Message  Laurent le Jeu 14 Nov - 23:46

Serais je parti juste à temps ?
avatar
Laurent
Elminster dans ses livres

Nombre de messages : 1189
Age : 46
Localisation : un monde perdu au fin fond de nul part
Date d'inscription : 08/01/2005

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Cousin Patrick le Ven 15 Nov - 10:36

Euh... comment dire...What the fuck ?!? 

t'inquiète pas, son PJ n'est pas mort. Mais non, je ne suis pas méchant Evil or Very Mad sa PNJ a pris un Cône de glace à bout portant.

_________________
« L’homme n’est pas achevé quand il est vaincu, il est achevé quand il abandonne »
avatar
Cousin Patrick
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 2104
Age : 41
Localisation : Bientôt sur les mers
Date d'inscription : 30/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Pic le Ven 15 Nov - 18:08

De toute façon c'était ma fête à cette session!What the fuck ?!? 
N'empêche que j'ai trouvé particulière ment sadique le "Elle continue a tenir debout meme en négatif" juste pour pouvoir la finir bien correctement!affraid 
avatar
Pic
Dhanilo Thann, neuveu de Khelben Baton Noir

Nombre de messages : 857
Age : 37
Localisation : Sur un banc?
Date d'inscription : 19/09/2006

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Cousin Patrick le Ven 15 Nov - 19:02

Non, c'était une "Dur à cuire" (-1 à -9pv), donc elle ne tombait pas inconsciente.

& je ne suis pas sadique, ça c'est farao


Dernière édition par Cousin Patrick le Ven 15 Nov - 19:49, édité 1 fois

_________________
« L’homme n’est pas achevé quand il est vaincu, il est achevé quand il abandonne »
avatar
Cousin Patrick
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 2104
Age : 41
Localisation : Bientôt sur les mers
Date d'inscription : 30/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Pic le Ven 15 Nov - 19:20

Quel don à la con!!!
avatar
Pic
Dhanilo Thann, neuveu de Khelben Baton Noir

Nombre de messages : 857
Age : 37
Localisation : Sur un banc?
Date d'inscription : 19/09/2006

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Cousin Patrick le Ven 15 Nov - 19:50

ben elle a pris à ta place les derniers coup car elle était justement toujours debout

PIC PIC Sad 

_________________
« L’homme n’est pas achevé quand il est vaincu, il est achevé quand il abandonne »
avatar
Cousin Patrick
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 2104
Age : 41
Localisation : Bientôt sur les mers
Date d'inscription : 30/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  CHIREN le Ven 15 Nov - 22:43

Et ça c'est pas sadique comme réponse Evil or Very Mad Evil or Very Mad
retourne bien le couteau dans la plaie Crying or Very sad Crying or Very sad 
avatar
CHIREN
Héros des Royaumes

Nombre de messages : 311
Age : 46
Localisation : Lunel, Au bord de la Mer
Date d'inscription : 10/01/2005

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Sphinx le Sam 16 Nov - 10:31

Et après c'est moi le sadique !
L’hôpital qui se fout de la charité quiand même !

T'inquiète Pic, je vais te venger sur les PNJ chers au coeur de Milthiades... Tu va voir...
Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil 
avatar
Sphinx
Alondo le sage de Chateau Suif

Nombre de messages : 1610
Age : 40
Localisation : à Chatte la Molle :-)
Date d'inscription : 07/01/2005

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE: Psion schizophrène

Voir le profil de l'utilisateur http://sonia.et.cyrille@orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Cousin Patrick le Sam 16 Nov - 15:19

bande de moules !!!

ça m'a calmé aussi Confused 

_________________
« L’homme n’est pas achevé quand il est vaincu, il est achevé quand il abandonne »
avatar
Cousin Patrick
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 2104
Age : 41
Localisation : Bientôt sur les mers
Date d'inscription : 30/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Laurent le Sam 16 Nov - 18:20

Bof, tant que l'on ne tape pas sur les enfants ... oups, pardon Jar bigsmurf 
avatar
Laurent
Elminster dans ses livres

Nombre de messages : 1189
Age : 46
Localisation : un monde perdu au fin fond de nul part
Date d'inscription : 08/01/2005

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Cousin Patrick le Mer 20 Nov - 14:08

au moins, la mienne était une guerrière qui protégeait un personnage face à la Reine du Givre qui l'avait mauvaise...

_________________
« L’homme n’est pas achevé quand il est vaincu, il est achevé quand il abandonne »
avatar
Cousin Patrick
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 2104
Age : 41
Localisation : Bientôt sur les mers
Date d'inscription : 30/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Jeu 5 Déc - 0:28

Dites, les cocos... Je m'absente 3 semaines, et pouf, je trouve 2 pages complètes de posts qu'ont rien à voir avec le Résumé, sujet de cette rubrique à laquelle je tiens beaucoup car j'y consacre un temps certain !
C'est quoi ce binz ?
Cher administrateur, puis-je vous demander de replacer tous ces posts ailleurs ? si, si, j'y tiens.

Pénible, moi? Oui. J'assume.
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Cousin Patrick le Jeu 5 Déc - 10:30

comme quoi il ne faut pas s'absenter si longtemps...

bon, pour faire suite à la demande de Ben, on met vos doléance ou remarques ou critiques dans la rubriques : "BOULETTES..."

_________________
« L’homme n’est pas achevé quand il est vaincu, il est achevé quand il abandonne »
avatar
Cousin Patrick
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 2104
Age : 41
Localisation : Bientôt sur les mers
Date d'inscription : 30/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 16:50

Dis Cousin,
C'est possible de déplacer les posts des deux dernières pages kon rien à voir avec le résumé pour les mettre ailleurs ? C'est juste pour qu'on puisse passer d'un résumé à l'autre facilement...
Merci m'sieur !

Ben le Pénible
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 16:52

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : Prologue

Les personnages :
Malach, demi-fée, druide originaire de la Forêt Invisible, Transborée
Jarlaxe, drow, guerrier originaire de Ched Nasad, Terrefonds
Pam, humaine, fusilière originaire d’Antius, Empire du Médian
Robert, humain, moine originaire de Tyracuse, Empire du Médian
Myranda, humaine, jeune abrobate originaire de Ciudalia, Transborée

La nuit est tombée depuis plusieurs heures. Rien ne vient troubler le silence, pas même l’oiseau perché sur les délicates colonnes ouvragées du temple construit au centre du lac. Seuls les yeux du volatile, qui reflètent la faible clarté lunaire, révèlent sa présence. Soudain attentif, il écarte les ailes et prend son envol, rasant la surface de l’onde lisse qu’aucun souffle d’air ne vient troubler. Prenant de l’altitude, il s’élance en direction des lumières déclinantes de la cité de Shyleth Breen, survolant d’abord les jardins, puis les tours élancées du Palais du Naelos.
Un faible mouvement attire son attention : sur un balcon, la Princesse Ysilbeth Del'Valanael contemple la nuit. Son visage est grave et inquiet. Elle lève la tête, semble apercevoir l’oiseau. Un instant, un mince sourire étire ses traits, vite voilé par un autre sentiment indéfinissable, peut-être l’ombre d’un regret. Puis elle frissonne soudain, et comme répondant à un sinistre présage, elle resserre autour de ses épaules sa chaude étole de laine brodée.
L’oiseau continue sa course, survolant maintenant les cours intérieures et le bâtiment principal. Tout est calme et silencieux, seules les patrouilles de la garde royale brisent l’immobilité de la scène. Mais soudain l’oiseau pique vers le sol, car il a aperçu des formes se mouvant dans les ombres. Il se rapproche, intrigué, et se pose sur le faîte d’un toit de fines tuiles d’ardoise. Les ombres glissent, silencieuses, progressant le long des murs vers les entrées du palais. L’oiseau surprend dans les ténèbres l’éclat poli d’un arc ouvragé d’argent, dont la corde se tend lentement. Un seconde d’éternité, et la corde se détend : la flèche file vers sa victime, et un garde tombe sans un râle. Son partenaire n’a pas le temps de donner l’alerte, il s’écroule blessé par trois autres projectiles qui l’atteignent en pleine poitrine. La voie libérée, les assaillants progressent, disparaissant sous les élégantes arcades de l’enceinte intérieure. Apeuré, l’oiseau s’envole, reprenant de l’altitude. De tous côtés, les ombres investissent le palais, éliminant les gardes sur leur chemin. Un cri dans la nuit, les tintements métalliques de deux épées qui se croisent, le bruit d’un récipient qui se brise. Par les fenêtres des étages, l’oiseau suit la progression rapide des assaillants, parcourant les couloirs en groupes organisés, soufflant les lumières au fur et à mesure afin de faciliter l’avancée de leur avant-garde furtive.
Quelques éléments isolés, aussi discrets que la nuit elle-même, se sont introduits dans une chambre éteinte. L’oiseau se pose sur le rebord de la fenêtre entrouverte. Une silhouette noire s’approche lentement vers la forme allongée sur le lit. Sans un bruit, la lame glisse hors de son fourreau, un bras se lève et s’abat sur la poitrine de la victime endormie.
Une tâche de sang s’étend sur le drap, alors qu’un rayon de lune vient éclairer la scène, révélant le visage, figé dans la mort, de Dame Caïthness Deucalion…

Vous êtes réveillés, ainsi que la plupart des occupants du dortoir où on vous a installé, par le cri de douleur et de chagrin de Malach. Il n’est point besoin de lui en demander la raison, car il vous apparait rapidement que vous venez tous de faire le même « rêve »… Mais en est-ce vraiment un ?
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 16:56

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : INFILTRATION EN AVALONNEE

Votre ami druide est bien entendu très perturbé par la scène très réaliste que vous venez de partager, mais il ne semble pas croire à la mort de sa mère : si c’était le cas, sa tante Zalanne, sœur jumelle de sa mère, aurait été affectée immédiatement. Un bref (mais laborieux, du fait de l’amoindrissement de magie) échange écrit avec cette dernière, par l’intermédiaire de son livre magique, confirme ses doutes : Dame Zalanne n’a rien ressenti et n’a pas fait de rêve particulier, même chose pour Althène. Serait-ce un rêve prémonitoire ? Mais pourquoi lui seulement et pas sa famille ? Et pourquoi ses compagnons ? Voilà bien de questions sans réponses, mais votre décision est vite prise : il vous faut vous rendre au plus vite en Avalonnee afin de prévenir Dame Caithness du danger qui la guette (peut-être).
Vous étiez censés accompagner les volontaires nains et gnomes jusqu’à faire jonction avec la Compagnie des Preux ou l’armée de la République, mais il n’en est désormais plus question. Vous informez les dignitaires du clan Faerdalen (vos hôtes), qui se prépare ce matin au départ de ses volontaires.
Reste à savoir comment pénétrer, clandestinement cette fois, dans la région la plus fermée et la plus surveillée de toute la Transborée. La meilleure solution vous semble être celle d’utiliser les téléporteurs d’Ysraena pour vous rendre directement au Sanctuaire d’Obsidienne, dans les profondeurs souterraines situées sous la capitale de Shyleth Breen. Mais il vous faut pour cela obtenir le code du téléporteur, que seul Mallenroh peut vous fournir. Par l’intermédiaire du livre, vous demandez à Zalanne de le contacter. Elle finit par obtenir quelques informations au bout d’un certain temps, mais les interférences magiques ne lui ont pas permis de comprendre l’intégralité de la réponse du Passeur. Et la retranscription sur le livre est elle-même encore plus imprécise. Vous obtenez la phrase suivante :
« Le … ode … ac … tion du tél… San… aire … enne … les qua … niè… le… res … n … de … ère …ess… ».
Vous planchez un certain temps sur le décryptage de cette phrase, et c’est finalement Myranda qui trouvera l’élément final vous permettant d’obtenir le code : « les quatres dernières lettres du nom de mon père, Tessarin ».
Vous prenez congé des gnomes et de la ville de Kharad-Don, et c’est Morgaul, une druidesse naine dont vous avez récemment fait « connaissance » grâce à Malach, qui vous reconduit à l’extérieur des galeries souterraines des nains, par le fortin de la Porte de Durn. De là, vous regagnez sans encombre l’entrée du Temple de Nessaya.
Vous savez qu’il vous sera impossible de sortir du Sanctuaire sans activer ce dernier avec la polysphère. C’est pourquoi, avant d’emprunter le téléporteur, vous faites un petit détour dans le temple afin de récupérer le précieux artéfact. Estevan vous accompagne afin de ramener la polysphère à Nessaya dès que vous aurez quitté le Sanctuaire.

Votre plan se déroule sans encombre. Vous vous retrouvez à pied d’œuvre sur les berges du grand lac souterrain (voir la description dans le résumé de l’Acte IV), alors que vous voyez la tour de pierre noire s’enfoncer à nouveau sous ses eaux sombres, disparaissant à la vue des non-initiés…
Il vous faut maintenant remonter tout le chemin que vous aviez emprunté en sens inverse il y a plusieurs mois, jusqu’aux jardins du palais du Naelos…
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 17:02

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : EMBUSCADE

Vous vous doutiez bien que cela n’allait pas se faire tout seul… Les Del’Varna vous avaient poursuivis jusqu’au Sanctuaire lors de votre fuite, il était improbable qu’ils ne laissent pas un groupe de surveillance chargé de donner l’alerte en cas d’incursion par ce chemin. Vous rencontrez ce groupe un peu après la vieille tour où Ysraena avait jadis installé son atelier, près de la grande cascade. Ayant repéré de loin les feux de leur campement, vous n’êtes pas à proprement parler surpris par cette rencontre, mais vous faites une fois de plus les frais des talents tactiques des chasseurs et des archers Del’varna, la famille ennemie de votre compagnon Jarlaxe. D’ailleurs, depuis qu’il se sait de retour en pays elfique, l’humeur de ce dernier s’est assombrie (…disons, encore plus assombrie que de coutume !), et vous peinez à reconnaître votre ami, tant il semble rongé par sa vengeance inassouvie.
C’est en assassin impitoyable qu’il aborde cet affrontement, ne laissant aucune chance à ses adversaires dans cet environnement souterrain dont il est très familier. Le reste du groupe, lui, est nettement moins à l’aise et engage la confrontation avec moins de facilité : Robert fonce à la rencontre des archers embusqués de l’autre côté de la rivière et tombe dans un piège, se retrouvant pendu par un pied à deux mètres du sol. Il lui faut un petit moment pour se dégager, ce qui laisse le temps aux archers, et notamment au chef du détachement, d’infliger de lourdes blessures à Myranda, qui s’était elle aussi déplacée dans leur direction. La jeune acrobate se retrouve criblée de flèches en un rien de temps, ce qui oblige Malach à se porter à son secours, tandis que Pam, embusquée derrière une saillie rocheuse, mitraille les assaillants à l’aide de son fusil Vilovski.
Il apparait vite que votre puissance de feu est bien supérieure à celle des elfes, mais vous ne pouvez cependant empêcher l’un d’eux de fuir et de disparaître dans les ténèbres des grottes souterraines. Tandis que Jarlaxe tente, en vain, de le retrouver, le chef du groupe se rend et vous le constituez prisonnier. De son côté, Malach a également trouvé un archer inconscient qui a survécu à ses blessures.
Le prisonnier dit se nommer Thalion Del’Varna. Questionné, il ne révèle pas d’information capitale, si ce n’est qu’à sa connaissance, la princesse Ysilbeth et sa dame de compagnie humaine étaient en bonne santé la dernière fois qu’il était en ville, c’est-à-dire il y a deux semaines environ. Pendant tout l’interrogatoire, l’elfe garde les yeux rivés sur votre compagnon drow. Ce dernier couve en effet le prisonnier d’un regard meurtrier. Vient évidemment la question du sort de l’elfe, mais pour le drow, le problème est déjà réglé : avant même d’avoir l’assentiment du reste du groupe (même s’il le conteste par la suite), il se précipite sur le prisonnier pour lui couper la gorge. Mais Thalion s’était préparé à cela et anticipe en se jetant dans la rivière proche. C’est une tentative désespérée, car ses mains attachées l’empêchent de nager correctement. Malach, prenant une forme ailée, et Robert, courant le long de la berge, finissent par le rattraper et le sortir de l’eau.
Malach commence à maugréer contre l’intempestivité du drow, mais celui-ci n’en a cure. A peine a-t-il demandé « l’autorisation » de tuer l’elfe que celui-ci meurt, la gorge ouverte.
Le groupe s’indigne de la conduite chaotique et sauvage de leur compagnon. La découverte à peine un moment plus tard d’un autre cadavre égorgé (celui de l’archer inconscient) exacerbe encore plus les ressentiments, et la discussion entre le drow et le reste du groupe se transforme en véritable altercation verbale. Il est évident que Jarlaxe ne reculera devant rien pour venger l’assassinat de sa femme et de sa fille. Le groupe, de son côté, souhaite savoir si il peut encore faire confiance au drow. Notamment, entre la vie de ses compagnons et l’assouvissement de sa vengeance personnelle, vers quel choix se dirigera-t-il ?… La réponse ne semble pas évidente, peut-être car Jarlaxe lui-même n’en sait rien.
C’est dans une ambiance tendue, chacun perdu dans ses pensées, que vous vous remettez en route vers la surface. Vous savez qu’il y a un problème plus urgent à régler : l’alerte à certainement été donnée, et un second comité d’accueil plus conséquent que le premier est à prévoir…
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 17:05

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : DES ALLIES INATTENDUS

Pourtant, vous arrivez jusqu’aux cryptes du Panthéon sans rencontrer âme qui vive. Enfin presque : Jarlaxe, qui avance, comme à son habitude, discrètement en avant-garde, aperçoit au détour d’un couloir une forme encapuchonnée tenant une lanterne allumée. La forme semble vouloir indiquer un chemin. Il tente de la rattraper mais elle se dérobe, connaissant visiblement nettement mieux que lui le dédale de salles et de couloirs où vous vous trouvez. Vous tergiversez un peu, mais décidez finalement de la suivre. Après un itinéraire complexe dans le labyrinthe des cryptes, elle vous conduit enfin vers un boyau naturel à peine étayé, visiblement peu emprunté, et là, elle disparait… Vous engageant dans ce boyau, vous finissez par atteindre la surface. L’entrée du boyau est habilement dissimulée dans d’épais buissons, situés en bordure des jardins du palais. Un rapide examen alentour vous permet de constater deux choses : d’une part, vous vous trouvez en lisière d’un quartier résidentiel calme et peu fréquenté à cette heure de la nuit, et d’autre part, une certaine agitation règne aux abords du bâtiment du Panthéon, à une bonne centaine de mètres de là. Si vous n’aviez pas suivi cette forme mystérieuse, vous seriez immanquablement tombés entre les mains des gardes du palais, vraisemblablement épaulés par des archers Del’Varna !
Non loin de votre cachette, une élégante villa elfique arbore les armoiries de la famille princière Del’Syllrynal. Devant la porte, deux soldats portant la livrée des guerriers Sylowuyr (la maison militaire vassale des Syllrynal) montent la garde. Vous décidez d’attendre et d’observer les allées et venues avant de prendre une décision.
Au petit matin, c’est une silhouette connue que vous voyez, avec surprise, se rendre vers la villa des Syllrynal : Velwyn Del’Ellowuyr, la garde du corps de la princesse Ysilbeth ! Jarlaxe, qui montait la garde, prend vite la décision de se porter à sa rencontre. Elle semble très surprise de le voir, mais après une brève explication, elle vous fait signe de pénétrer dans la villa.

Vous êtes accueillie par la maîtresse actuelle des lieux : Dame Celdwen Del’Syllrynal, une jeune elfe impétueuse et volontaire. Après vous avoir installé dans des chambres confortables et pris un peu de repos, vous êtes conviés au salon, ou une collation vous attend. Celdwen et Velwyn s’y trouvent, ainsi que trois autres personnes : Eöl Del’Issyen, cousin du Général de la famille Issyen (vassale des Lys) et capitaine des Seigneurs des Cieux (une faction militaire d’élite montant des aigles géants), Amrod Del’Valanael, le jeune frère d’Ysilbeth, et Brynwyn Del’Shyel, fille de la nouvelle princesse Del’Shyel, et petite nièce du nouveau Naelos !
Car en effet, vous apprenez qu’un nouveau Naelos a été élu il y a quelques semaines, en la personne d’Alcyr Del’Shyel. Mais que font donc ces personnes d’horizons et de familles très différentes réunies en un même lieu ? Et où sont Ysilbeth, et Dame Caithness ?
Celwen, Amrod et Velwyn vous mettent au courant des derniers événements survenus à Shyleth Breen depuis votre départ précipité il y a environ 3 mois.
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 17:08

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : L’ELECTION DU NAELOS

Comme vous le savez déjà, après avoir sauvé Malach des griffes de Lyrrdya Del’Varna dans le Santuaire d’Obsidienne, Mallenroh s’est livré à la garde royale et s’est accusé de l’assassinat de l’ancien Naelos, en expliquant les raisons de son acte, ordonné par le Naelos lui-même. Il est évidemment arrêté et emprisonné.

L’élection d’un Naelos doit se faire, comme la plupart des votes du Conseil, à la majorité des deux tiers (soit 10 voix sur 15). Les princes Kiel et Shyel présentent logiquement leur candidature. Ysilbeth, ne voulant que ni Kiel, ni Shyel n’accède au pouvoir, décide de se présenter afin d’éviter une majorité. Elle ne veut absolument pas du pouvoir, et exhorte le prince Syllrynal à se présenter mais celui-ci n’en a cure. Quand à Mayasera Del’Lys, elle sait très bien qu’elle n’en a pas la stature, et se trouve elle-même ravie qu’Ysilbeth se présente !
Lors des élections préliminaires, les votes ont été les suivants :
- votes pour Kiel : Kiel, Varna, Eyvryen, Luithyen, Aiesyn, Whysnalyrr
- votes pour Shyel : Shyel, Syllrynal, Nyarr, Silowuyr
- votes pour Valanael : Valanael, Ellowuyr, Lys, Issyen, Ryvrese
Mais au bout de 2 mois seulement, la situation change du tout au tout : Ysilbeth se retire et soutient Shyel, apportant avec elle les 4 voix la soutenant, plus la sienne. Le Naelos Alcyr I est élu le 21e Brumal 1603, avec 10 voix dont celle, surprise, du Général Aesha Del’Varna ! (sensée soutenir Kiel).
Les cérémonies et fêtes du sacre durent plusieurs jours, et au jour de son investiture officielle, le 1er Pluvial, il nomme Lyrrdya Del’Varna comme sa conseillère personnelle !
C’est un tollé dans l’assemblée de la Cour Consulaire : Lyrrdya est une ancienne criminelle, sensée être morte de surcroît ! Son apparence actuelle laisse tout à penser qu’elle est une aberration morte-vivante… Mais la loi est la loi, et le Naelos a tout pouvoir pour choisir son conseiller privé, et il se défend en signalant que l’apparence du dernier conseiller, Mallenroh, n’était pas des plus ragoutantes non plus… De plus, le procès de Lyrrdya a été conduit normalement (après son suicide), et l’affaire est close.
Paradoxalement, ce sont surtout les alliés de Shyel (ceux qui ont voté pour lui) qui se sentent trahis par la décision du Naelos : les Syllrynal notamment (très attachés à la nature, et qui plus que tout autres voient en Lyrrdya un monstre contre nature), mais aussi des membres de sa propre famille : la nouvelle Princesse Del’Shyel, Celeyne, est clairement réprobatrice mais n’ose pas trop l’afficher. Ce n’est pas le cas d’autres membres de la famille, dont la jeune Brynwyn, qui ont publiquement désavoué leur ancien prince.
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 17:12

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : TENSIONS A SHYLETH BREEN

Au cours des semaines qui suivent, les tensions entre les maisons nobles vont monter à grande vitesse. Chaque Conseil Consulaire est une empoignade verbale interminable, d’autant plus lorsque les sujets de la guerre contre les archontes et celui des enfants sans âme reviennent sur le tapis. Trois groupes se distinguent :
- les partisans du Naelos, au départ peu nombreux (Varna, Nyarr), ce sont vus curieusement renforcés par Kiel, Eyvreyn et Aiesyn.
- les farouches opposants : Valanael en tête (et donc Ellowuyr), Mais aussi Syllrynal, Silowuyr, Ryvrese.
- Les indécis : Lys (Issyen), Luithyen (plus souvent en faveur des opposants), Shyel et Whysnalyrr (plus souvent en faveur des partisans)
Ysilbeth fait systématiquement obstacles aux avis de Lyrrdya, du Naelos et de ses partisans. Le ton a tellement monté lors de certaines séances, et dans le même temps au sein de la population (plusieurs accrochages ont eu lieu dans Shyleth Breen, faisant des blessés), que le Naelos et Lyrrdya ont réussi à faire voter une situation de « mise en danger de la sécurité nationale », donnant ainsi au Naelos un peu plus de pouvoir sur les maisons militaires. Il a ainsi décidé d’assigner à résidence au palais, et ce jusqu’à nouvel ordre, tous les membres du Conseil Consulaire, afin « d’assurer leur sécurité ». Cela lui a permis aussi d’augmenter le rythme des débats afin d’aboutir le plus vite possible à une position commune concernant la guerre des archontes. C’est bien sûr la maison Nyarr qui est chargé de la sécurité au sein du palais, et les autres maisons militaires se voient refuser d’entrer et de protéger leurs princes, toujours pour des raisons de sécurité.
Ysilbeth reste pourtant bien entourée, ses dames de compagnie ayant bien sûr été autorisées à rester au palais. Dame Caithness en fait partie, ainsi que Dame Larissa.

Les proches membres des familles nobles opposantes ont vu cette décision comme un petit coup d’état du Naelos, orchestré par Lyrrdya, afin de les tenir à l’œil, et les empêcher de faire sécession ou de fomenter une guerre civile.

Qu’à cela ne tienne… un groupe de farouches résistants a décidé de se mettre en place, et se prépare à investir le palais, afin de délivrer leurs princes, et, si possible, de mettre la traîtresse Lyrrdya Del’Varna hors d’état de nuire ! A la tête des insurgés se trouvent… et bien, les personnes qui se trouvent actuellement avec vous dans la villa Syllrynal ! Mais aussi un certain nombre de soldat des maisons militaires associées : une vingtaine de guerriers Ellowuyr, autant de Silowuyr, 5 Seigneurs des Cieux et une dizaine de Chevaucheurs de Tigres Issyen. C’est peu, mais ils sont résolus et leur décision est prise : ils donneront l’assaut au palais dans quelques jours, et ils aimeraient bien vous voir vous joindre à eux !
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 17:15

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : LA PREPARATION DU RAID

Pourtant, il devient vite évident que les objectifs des insurgés divergent :
- Velwyn et Amrod veulent en priorité faire sortir Ysilbeth. Velwyn connaît bien le palais et l’organisation des patrouilles.
- Eöl veut évacuer le Général Issyen. Il se fait fort de soudoyer les patrouilles aériennes et propose une évacuation des VIP par les airs.
- Celdwen veut parler à son frère le Prince Glyssor, et elle espère bien le faire sortir également.
- Brynwyn, de son côté, semble avoir un objectif plus flou, et se renseigne particulièrement sur la localisation et les forces des membres Del’Varna au sein du palais. Jarlaxe et elle auront d’ailleurs quelques discussions en aparté…

Les insurgés ont un indic dans la place : un serviteur, qui les tient informé des va et vient et de l’emploi du temps des membres de la Cour Consulaire.
Ils disposent également d’un passe d’officier Nyarr, qu’ils ont fait copier en 3 exemplaires, qui leur permettra d’ouvrir les portes de service du palais sans déclencher les pièges magiques.

Velwyn, qui semble liée à Ysilbeth par un lien surnaturel, tient cette dernière régulièrement informée des préparatifs (souvent, les conversations qu’elles échangent sont hachées par la disparition de la magie). La princesse est donc parfaitement au courant des intentions des insurgés. Jusqu’à maintenant, elle avait fait tout ce qu’elle pouvait pour retarder l’affrontement, et Velwyn avait de plus en plus de mal à comprendre ses hésitations et à ronger son frein…
Mais lorsqu’Ysilbeth apprend la présence de la Meute, les choses changent ! Elle demande 24 heures de plus afin de faire les préparatifs de sa fuite et son côté, et donnent des directives claires : il faut éviter à tout prix un bain de sang ! Elle recommande l’utilisation de flèches assommantes, de poisons paralysants, ou tout autre moyen non mortel. Si les insurgés sont pris, l’absence de morts jouera en leur faveur pour éviter l’exécution…
Tout ça ne semble pas faire l’affaire de Brynwyn…
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 17:21

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : RAID SUR LE PALAIS

Velwyn obtient finalement le feu vert d’Ysilbeth en début de soirée, le 1er Nocturnal.
Les insurgés sont prêts, tout a été minuté. Le plan est de neutraliser discrètement les gardes Nyarr en faction au niveau de l’aile nord du palais, juste en dessous des appartements de la famille Del’Valanael. Puis de les remplacer par des guerriers insurgés, qui endosseront leur uniforme, afin de ne pas alerter la patrouille mobile. Le groupe d’infiltration (la Meute, ainsi que Celdwen et Brynwyn) escaladera alors la façade, et pénètrera à l’étage dans les appartements de la princesse, où une porte-fenêtre aura été laissée ouverte. Une fois sur place, Celdwen se rendra aux appartements Del’Syllrynal afin de récupérer le prince. Tout ce petit monde se rendra ensuite sur les toits, récupèrera le général Del’Issyen au passage, afin d’être évacués par les airs à dos d’aigles géants !
Amrod restera en réserve avec les guerriers et les chevaucheurs de tigres, et fera diversion au cas où l’alerte serait donnée.

Toute la première partie du plan se déroule sans accrocs. Les gardes sont neutralisé et remplacés dans les délais avant l’arrivée de la patrouille, et Myranda peut opérer l’escalade du mur du palais (un jeu d’enfant, vu les ornements et les sculptures qui le recouvrent entièrement) sans être inquiétée. Les autres suivent sans problème.
C’est juste après que tout part de travers. Arrivés dans le petit salon des Del’Valanael, Dame Larissa vous accueille l’air affolé : il y a un quart d’heure, le Naelos a demandé à voir la princesse sans délai, et celle-ci a dû obtempérer. Elle, et Dame Caithness, ne sont pas là !
Vous décidez d’attendre un peu, tandis que Celdwen se rend discrètement dans les appartements de son frère. La tension monte alors que l’attente se prolonge. Brynwyn tourne dans l’appartement comme un lion en cage. Elle ne cache plus son but : elle est venue pour se débarrasser de Lyrrdia, et elle ne compte pas repartir sans avoir essayé ! Malach commence lui aussi à s’inquiéter : la froideur et l’absence de vent de cette nuit ressemble fort à celle de son rêve… Ses soupçons se confirment lorsque, Dame Larissa, elle aussi inquiète de la requête inhabituelle du Naelos, décide de se rendre chez ce dernier en prétextant amener un châle de laine brodée à la princesse, ce même châle que celle-ci elle portait dans sa vision !
Les choses se compliquent encore lorsque Celdwen revient, l’air abasourdie : son frère, le prince Glyssor, a refusé de la suivre. Il n’était même pas au courant de son arrivée ! Il a dit qu’il n’était pas en danger, et que sa fuite provoquerait plus de mal que de bien.
Vous ne savez plus trop quoi faire, et le retour de Larissa ne clarifie en rien la situation : Ysilbeth est toujours chez le Naelos, devisant tranquillement ! Questionnée, Larissa précise que Dame Caithness n’est pas avec elle.
C’est à ce moment que, par les fenêtres, vous apercevez des mouvements suspects autour du palais : un nombre important de soldats portant la livrée des Nyarr est en train de se déployer ! C’est un piège !
Brynwyn décide de passer à l’offensive, seule s’il le faut ! Elle quitte promptement la pièce pour se rendre vers les quartiers de la conseillère Lyrrdia !
Vous décidez à la hâte de la suivre, Jarlaxe en tête. Ce dernier, aussi discret que le fantôme d’une ombre, évite de justesse une patrouille dans les couloirs, mais ce n’est pas le cas de Robert, qui tombe nez à nez avec eux quelques secondes plus tard. Il ne faut pas longtemps à un maître moine et une jeune acrobate pour neutraliser l’obstacle, laissant le champ libre à Malach qui passe sans ralentir, essayant de ne pas se faire distancer par son ami drow.
A l’extérieur, l’alerte semble donnée, et des échauffourées éclatent entre les soldats Nyarr et les troupes insurgées. Vous continuez votre cavalcade dans les couloirs du palais, heureusement déserts à cette heure de la nuit, en direction des appartements de la conseillère et du Naelos.
Jarlaxe, arrivé le premier sur place, s’arrête net sur le seuil d’une chambre enténébrée, surpris par le spectacle qui s’offre à lui : sur le lit est allongée Dame Caithness, la mère de Malach, ligotée et bâillonnée. A ses pieds, Brynwyn, tremblante, une dague à la main, bredouille « J’ai failli la tuer… Je n’ai pas vu que… j’ai failli la tuer ! ». De l’autre côté du lit, dans une zone plus sombre de la pièce, se trouve la conseillère Lyrrdia. Elle est assise tranquillement et sa main est tendue vers la forme allongée à côté d’elle. L’un de ses doigts est terminé par une griffe démesurément longue et acérée, nonchalamment posé sur la gorge de Dame Caïthness.
L’arrivée du reste du groupe dans le hall adjacent provoque immédiatement l’ouverture de plusieurs portes, d’où sortent des soldats Nyarr, des archers Del’Varna et des mages de bataille Del’Shyel qui vous encerclent. Ils sont suivis rapidement par les généraux Sarlos Del’Nyarr et Aesha Del’Varna, le premier s’étant assuré de la présence (forcée ?) de la princesse Ysilbeth à ses côtés… Le piège s’est refermé inexorablement. Partant d’un rire carnassier, Lyrrdia vous demande de vous rendre. Vous jetez un rapide coup d’œil à Ysilbeth, qui hoche lentement la tête. Malach, quant à lui, observe avec attention sa mère. Après un échange muet, il est le premier à obtempérer à l’ordre de la conseillère, et vous faites de même. Jarlaxe est le dernier à rendre les armes : son regard, empli d’une haine glacée, est rivé sur la femme pâle aux yeux rougeoyants et aux atours de braise qui menace toujours la mère de son ami. Il sait qu’il a devant lui son ennemie ultime. Comme cette reddition lui est difficile !

Autour du palais, l’attaque n’a pas duré bien longtemps. Les gardes du palais étaient visiblement au courant du plan d’infiltration, et les forces conjointes des familles Del’Nyarr et Del’Varna ont neutralisé rapidement les assaillants, en faisant un minimum de victimes.

La pauvre tentative des insurgés est un échec total.
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 17:24

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : ET HOP ! ENCORE EN PRISON…

C’est donc avec résignation et fatalisme que vous visitez pour la seconde fois les geôles du palais de Shyleth Breen.
Après une douzaine d’heures, vous y recevrez la visite fort inopportune d’une Lyrrdia triomphante et arrogante. Elle ne se cache pas pour confirmer à Jarlaxe ce qu’il sait déjà : c’est elle qui a donné l’ordre aux Del’Varna de tuer sa femme, Talice, et la petite Ysraena, toutes deux seulement coupables d’être l’engeance maudite de l’Ombre du Roi. Le Conseil Consulaire n’avait donné que l’ordre de ramener la clé du Polytemple. « Cet idiot de Mallenroh t’a arraché aux griffes de la mort. Je me ferai une joie de remédier à ce contretemps dès que possible ! »
Jarlaxe serre les dents mais ne répond pas aux provocations manifestes de la créature.

C’est ensuite la princesse Ysilbeth et Dame Larissa qui sont autorisées à vous parler. Cette dernière ne dit pas grand-chose, visiblement peinée par la douleur muette qu’elle perçoit dans le mutisme dans lequel s’est muré votre ami drow. Vous vous souvenez que la jeune elfe avait beaucoup discuté avec Jarlaxe, pendant de la réception au palais lors de votre première aventure en territoire elfique. Tous deux avaient même fait une promenade dans les jardins.
Ysilbeth, quant à elle, vous explique rapidement ce qu’il s’est passé : c’est elle qui a informé le Naelos de l’infiltration. Elle n’a jamais eu l’intention de s’enfuir du palais. Elle s’excuse profondément (et auprès de Velwyn également, qui semble mortifiée par la nouvelle) pour vous avoir laissé être les jouets de cette mascarade, mais il fallait donner suffisamment le change à l’ennemi, en l’occurrence Lyrrdia Del’Varna. Elle ne peut pas tout vous expliquer maintenant, mais elle précise : « quoiqu’il se passe demain, surtout ne tentez rien. N’intervenez pas. Je n’aurai qu’une seule petite chance d’agir. Ne gâchez pas tout par quelques paroles ou actes inconsidérés, je vous en prie. Ne parlez que lorsqu’on vous le demande, et ne répondez qu’aux questions qu’on vous pose. »
C’est sur ces phrases sibyllines que vous attendez la suite des événements…
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 17:28

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : LE CONSEIL CONSULAIRE

Au matin suivant, les gardes viennent d’abord chercher les insurgés elfes (c’est-à-dire Celdwen, Brynwyn, Eöl et Velwyn – Amrod ayant réussi miraculeusement à se dérober à l’arrestation). Puis vient ensuite votre tour, environ deux heures plus tard. Vous parcourez sous bonne garde le même chemin souterrain que la dernière fois, en direction de l’Athaneum, la salle de réunion de la Cour Consulaire.

Vous pénétrez dans l’hémicycle par la même entrée (voir description de la salle dans le résumé de l’Acte IV). Le Conseil consulaire est au complet, ainsi que le Naelos et sa conseillère. Dans le premier gradin, encadré par des gardes et officiers Nyarr, les principaux insurgés elfes, menottés, sont déjà présents, et les discussions sont déjà houleuses au sein de l’assemblée. Elles s’interrompent un bref instant lorsque vous pénétrez dans la salle, mais reprennent vite : il semble que la procédure ait pris du retard, car le moment d’aborder votre cas n’est pas encore venu : les consuls sont toujours en train d’examiner les circonstances des insurgés elfes. La tension au sein de l’hémicycle est palpable.

Les groupes des diverses influences apparaissent vite : Varna, Nyarr, Eyvreyn et Aiesyn sont les plus virulents contre les insurgés, de temps en temps soutenu par un Kiel discret mais dont les petites phrases font mouche. En face, Valanael, Ellowuyr et Syllrynal font ce qu’ils peuvent pour tenter de sauver les accusés, aidés par leurs alliés Silowuyr et Ryvrese. Shyel et Issyen n’osent trop rien dire, héberlués de voir des membres éminents des leurs au banc des prévenus… Au milieu, les familles restantes (Lys, Luithyen, Whysnalyrr) observent les altercations, essayant de voir de quel côté penchera la balance…

Ysilbeth attaque sur le terrain de la famille, invoquant les liens familiaux et la loyauté envers ses parents ou ses enfants. Son insistance est assez maladroite, certains consuls la regardent bizarrement, vous voyez le Général Nyarr lever les yeux au ciel, le Consul Del’Aiesyn prendre un air condescendant, tandis qu’Aesha Del’Varna ne cache même pas son sourire sardonique.
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Benjamin le Sam 9 Aoû - 17:32

ACTE IX, LES FEUX DE LA VENGEANCE : LYRRDIA ET YSILBETH

L’assemblée se penche alors sur le cas de la jeune Brynwyn Del’Shyel. Cette dernière est abattue et blanche comme un linge tandis que la nouvelle princesse Celeyne Del’Shyel (sa mère) a le teint grisâtre.
A l’exposé des faits de la nuit du raid, et des témoignages décrivant les actions de la jeune elfe (notamment le fait qu’elle a pénétré dans les appartements de la conseillère dans un but plus qu’évident), la Princesse finit par se lever, et la voix tremblante, dire : « ma fille n’est pas une criminelle, elle nous pensait prisonniers et ne voulait que vous convaincre de nous relâcher ».
Lyrrdia, avec un sourire doucereux, rétorque « ah oui, bien évidemment. Je me demande comment vous faites pour croire vous-même à ce que vous dites ! »
Ysilbeth répond du tac au tac, sans laisser le temps à Celeyne de parler :
« L’amour maternel, probablement. »
Visiblement excédée par cette énième remarque d’Ysilbeth, Lyrrdia se tourne vers elle, et lance, ironique :
« Et que connaissez-vous à l’amour maternel, Princesse ? Cela ne semble pas à l’ordre du jour, à ce qu’on dit… ». Un silence s’installe, rompu seulement par les raclements de gorges gênés de certains consuls, tandis que d’autres tentent de masquer un sourire gêné derrière leur main.
Ysilbeth répond, glaciale « En effet, je ne connais rien à l’amour maternel… alors que le vôtre est resté légendaire, je crois ». Le silence devient alors de plomb. Lyrrdia se lève, ses yeux flamboient d’une colère mauvaise, elle s’approche de la princesse.
« Précisez. »
Ysilbeth feint soudain le plus grand désintérêt « oh, je ne sais pas si c’est bien utile, nous nous écartons… »
« Oh, si ! Je tiens à entendre ce que vous avez à dire ». Elle s’arrête à trois pas de la princesse, vous pouvez sentir la tension continuer à monter graduellement. Aelcyr tente de s’interposer en disant « la princesse a raison, ce n’est pas du tout le suj… » Mais Lyrrdia l’interrompt d’un cri sauvage, toujours adressé à Ysilbeth :
« Précisez ! »
Ysilbeth la regarde, comme ennuyée et légèrement dédaigneuse… Son attitude, bien qu’absolument non agressive, est savamment calculée pour augmenter la rage de son adversaire… Elle hausse les épaules :
« Si vous y tenez. Je me demandais seulement ce que « amour maternel » voulait dire pour une femme qui a livré délibérément son enfant unique aux expérimentations sadiques de la Matriarche Ghyrr… ». Un cri rauque l’interrompt.
« Rhaaaa ! Tais-toi ! »
Tout se passe très vite. Vous voyez le Naelos esquisser un geste vers Lyrrdia afin de la stopper mais c’est trop tard. La conseillère parcourt en trois pas rapides l’espace qui la sépare de la princesse, en levant la main ou un feu malsain est apparu. Le visage complètement déformé par la haine, elle profère les mots suivants :
« Je vais t’arracher la langue et t’ouvrir en deux jusqu’à ta matrice inutile, espèce de sale gouine ! »
Au moment où elle va abattre sa main sur Ysilbeth, vous entendez un son sourd, comme une petite explosion d’air sous pression. Et la main s’abat sur le visage de… Velwyn Del’Ellowuyr, qui se tient désormais libre et droite juste devant la conseillère, à la place qu’Ysilbeth occupait une fraction de seconde plus tôt ! La jeune femme n’esquive absolument pas le coup et la chair de sa joue se consume en un grésillement, dégageant dans la pièce l’odeur caractéristique de la chair brûlée.
Toutes les têtes se tournent instantanément vers le box des accusés où était tenue prisonnière la guerrière. A sa place, menottes aux poignets, se trouve la princesse ! Elle arbore sur son visage un sourire carnassier et ses yeux brillent de joie contenue. En fine politicienne et manipulatrice, elle a visiblement réussi à obtenir ce qu’elle voulait. Elle reprend la parole d’une voix forte et précise :
« Insultes et menace de mort sur un prince dans l’exercice de ses fonctions. C’est parfait. » Elle se lève (toujours enchaînée) et se tourne vers le Naelos qui une fois de plus lève la main pour intervenir, mais Ysilbeth ne lui en laisse pas le temps : « Par mon droit de naissance, et en vertu de l’application de la Parole, je réclame envers Lyrrdia Del’Varna le jugement divin du Maeth Caras Gwanath (en langue commune : l’Arène du Combat à Mort) ! »
avatar
Benjamin
Sur les traces d'Oragie Maindargent...

Nombre de messages : 932
Age : 46
Localisation : Planqué à Lyon
Date d'inscription : 31/12/2004

Feuille de personnage
FICHE DE PERSONNAGE:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum